Najac

Najac, un des plus beau villages de France

A quelques kilomètres de Lunac dans les gorges de l'Aveyron se dresse Najac.
Son environnement et ses richesses naturelles en font un des plus beaux sites de France.
Le bourg initial est massé entre le château et l'église. Il compte de très belles maisons dont certaines datent du XIV° siècle et des fontaines.
Le bourg s'étire sur une crête rocheuse jusqu'aux faubourgs

La situation privilégiée de Najac (750 hab.) a, de tout temps, aidé la bastide à commercer. De nombreuses foires et marchés y sont organisés.
A Najac, le quartier de la bastide datant du XIII° se distingue par l'élargissement de la rue qui devient une vaste place.
Etape sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Najac, doté d'un centre administratif, économique, politique et militaire, se voit souvent attribuer le titre de capitale du Rouergue.
Najac a reçu la label de Pays d'art et d'histoire décerné par la Caisse nationale des Monuments historiques.
La forteresse royale de Najac fut construite en 1253 par Alphonse de Poitiers, frère de Saint-Louis, sur les bases d'un ancien château (tour carrée) construit en 1100 par Bertrand de Saint-Gilles, fils de Raymond IV, comte de Toulouse.
A cette époque, le village, un bourg castral, se blottit au pied du château qui assure la défense de la vallée.
Le mariage des deux châteaux en fait un chef-d'œuvre de l'architecture militaire du XIII° siècle.
Jugez-en vous-même : des archères de 6,80 m, uniques au monde permettent le tir de trois archers à la fois. Un couloir secret allait même jusqu'à relier la Tour romane à la chapelle du Donjon. On comprend alors qu'avec un donjon dominant de 200 m la boucle de l'Aveyron, détenir Najac équivalait à détenir la clé de tout le pays.
Son passé prestigieux côtoie les grands moments de l'Histoire : la première occupation anglaise, la campagne contre les Albigeois, la guerre de Cent ans, l'emprisonnement des Templiers, la révolte des Croquants, sans oublier la Révolution française.

Le village de Najac sur son piton

Le village de Najac sur son piton

Najac fontaine de pierre monolithique

Najac fontaine de pierre monolithique

La forteresse de Najc
Najac est dominée par un impressionnant château, construit en deux périodes très distinctes :
• le XIIe siècle : la base de la Tour Carrée, construite par les comtes de Toulouse;
• le XIIIe siècle : les autres parties du château, construites par Alphonse de Poitiers, frère de Saint-Louis, alors devenu comte de Toulouse de par son mariage avec l'unique fille du dernier comte de Toulouse, Jeanne de Toulouse, mariage arrangé par Blanche de Castille, mère de Saint-Louis.
Ce château a été construit surtout pour impressionner les habitants de Najac et des alentours. Dans une période assez instable, où les cathares sont encore persécutés, où le comté de Toulouse vient de tomber entre les mains du royaume de France, un donjon de plus de 40 mètres de haut avec des archères de 6 m 80, impressionne grandement la population. C'est ainsi que pendant plus d'un siècle, aucune révolte n'est à signaler du côté de Najac et ce, jusqu'à la guerre de cent ans, lorsque Najac tomba entre les mains des Anglais.
Les guerres de religion [modifier]
Pendant 10 ans, les Anglais occupèrent Najac et son château, mais un soir, les Najacois réussirent à pénétrer dans le château par ruse, tuèrent la garnison anglaise et récupérèrent le château.
Jusqu'aux guerres de religion, Najac et son château vécurent calmement.
Mais pendant cette période sombre où protestants et catholiques s'entre-tuaient, le château fut occupé par le seigneur de Morlhon, un protestant mais cela ne dura guère, les catholiques entreprirent le siège du château et au bout de quelques mois, les assiégés étant à bout de vivres et d'eau, le siège prit fin.
Ruine du château [modifier]
Petit a petit après cette période, le château de Najac ne fut plus utilisé, on le laissa dépérir, se délabrer, et ce n'est qu'à la révolution française qu'il reprit un rôle assez important, mais désastreux pour le patrimoine français. Vendu comme bien national en 1794, le château fut racheté pour douze francs 2 par un aubergiste de la région qui s'en servit comme carrière de pierre pour construire des maisons. Selon certains témoignages, au milieu du XIXe siècle un accident où trois ouvriers périrent entraîna l'arrêt des travaux de démolition. Le château fut ensuite laissé a l'abandon.
Rénovation:
A la fin du XIXe, le château fut rénové un petit peu par l'abbé Brunis qui le revendit à la famille de Montalivet. Celle-ci le rénova entièrement et en fit un lieu touristique incontournable de l'Aveyron.
En définitive, le château n'a jamais été attaqué, n'a jamais été pris, c'était une démonstration architecturale de l'époque.
Najac La fortresse de jour

Najac La fortresse de jour

Najac La forteresse illuminée

Najac La forteresse illuminée

L'humour najacois
Ici Najac, A vous la Terre!
Ici Najac, A vous la Terre!

Les habitants de Najac ont leur caractère bien ancré dans le terroire et le font savoir avec beaucoup d'humour. Voyez le petit film qui a été tourné avec les habitants eux-mêmes racontant leur conception de la vie, de la nature, du travail fait avec amour. Ce film s'appelle Ici Najac, Allô la Terre! Il tente de rappeler aux autres terriens les vraies valeurs de l'existance.